motosuisse Verband der Zweiradimporteure,Communiqués actuels 2022 Enjeux divers de la branche moto
 

COMMUNIQUÉS MÉDIA MOTOSUISSE / OSMS 2022

 

Communiqués médias concernant des thèmes actuels de la branche moto

Si vou savez des questions concernant des thèmes moto/scooter, contactez nous:

Office Suisse moto et scooter / Medienstelle motosuisse

Gibelinstrasse 25 • 4500 Soleure • Téléphone 032 621 70 51 • info@fachstelle-motorrad.ch 
 


24.05.2022 : Débat sur le bruit

RESPECT, PLUTÔT QUE BRUIT

(OSMS) Avec l’action «RESPECT, PLUTÔT QUE BRUIT», les conductrices et conducteurs suisses de motos désirent montrer des signes positifs, leur croyance pour une certaine retenue, leur compréhension et leur respect vis-à-vis de la population non-motocycliste, tout en épargnant l’environnement. En arrière-plan de cette action, on trouve également les débats qui commencent à propos du bruit dans la circulation routière.

Lire tout le texte

 

Débat sur le bruit

PASSAGE À L`ÉLECTRIQUE PAR "PAR LE BAS"

(OSMS) Avec l’action «RESPECT, PLUTÔT QUE BRUIT», les conductrices et conducteurs suisses de motos désirent montrer des signes positifs, leur croyance pour une certaine retenue, leur compréhension et leur respect vis-à-vis de la population non-motocycliste, tout en épargnant l’environnement. En arrière-plan de cette action, on trouve également les débats qui commencent à propos du bruit dans la circulation routière.

 

Tout d’abord, le fait réjouissant: les deux initiatives parlementaires, très éloignées de la réalité, qui tendaient à discriminer les utilisateurs de motocyclettes à propos du bruit, ont été définitivement classées à l’automne 2021 par la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie, CEATE.

 

Débat sur le bruit en Suisse

Cela ne signifie pas pour autant que le débat sur le bruit est terminé. Au contraire, il n’a même pas réellement commencé! Car le nouveau but ne concerne plus uniquement les motards ou d’autres groupes; la nouvelle motion 20.4399 vise le bruit de la circulation routière dans son ensemble. Cette motion a été très sérieusement prise en compte par les deux Chambres, qui exigent du Conseil fédéral, donc l’administration, de travailler sur un catalogue complet de mesures.

 

 

 

 

Le calendrier du débat sur le bruit

Il est probable que ce catalogue de mesures soit établi au sein de la CEASE (Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie) encore en cette année 2022 et qu’il sera étudié par les deux Chambres. Selon la quantité des éventuelles modifications proposées, des compléments apportés, voire des points conflictuels à résoudre, l’établissement du catalogue final des mesures, puis le processus de discussion qui doit ensuite mener à la mise en vigueur des nouvelles règlementations, peuvent prendre encore plus de temps.

 

Le catalogue de mesures n’est pas encore connu

Un fait est avéré: nous ne saurons que lorsque le Conseil fédéral et son administration auront sous les yeux un catalogue de mesures achevé, quelles éventuelles actions politiques nous devrons entamer. Car le but de tous les groupements motocyclistes est clair: les nouvelles mesures ne doivent pas enchaîner tout le mouvement motocycliste (et automobile), elles devront explicitement viser les fauteurs de troubles et les passéistes.

 

Autocollants et dépliants – donner un signe positif

Avec l’action «RESPECT, PLUTÔT QUE BRUIT» – avec des autocollants et dépliants – , les motocyclistes suisses entendent donner un signe positif dans le cadre de ce débat sur le bruit; ils veulent également rappeler qu’ils – elles – sont pleinement conscients de leur devoir de retenue, de compréhension et de respect par rapport à la population non-motocycliste, tout en pensant à l’environnement.

 

Plus d'informations: respect-plutot-que-bruit.ch

 

Autocollants et dépliants: respect-plutot-que-bruit.ch

 

 

 

 

Text schliessen

14.04.2022 : Marché suisse des motos et scooters

PASSAGE À L`ÉLECTRIQUE PAR "PAR LE BAS"

(OSMS) Le marché suisse des motos et scooters a augmenté de 13% en 2021 par rapport à l'année précédente, pour atteindre 56'375 unités. Un nouveau record de tous les temps a ainsi été atteint. La moto et le scooter sont aujourd'hui fortement représentés dans toutes les classes d'âge et de revenus. La technique électrique fait également son entrée. Pour des raisons techniques, elle concerne toutefois pour l'instant surtout les petits scooters.

Lire tout le texte

 

14.04.2022 : Marché suisse des motos et scooters

PASSAGE À L`ÉLECTRIQUE PAR "PAR LE BAS"

(OSMS) Le marché suisse des motos et scooters a augmenté de 13% en 2021 par rapport à l'année précédente, pour atteindre 56'375 unités. Un nouveau record de tous les temps a ainsi été atteint. La moto et le scooter sont aujourd'hui fortement représentés dans toutes les classes d'âge et de revenus. La technique électrique fait également son entrée. Pour des raisons techniques, elle concerne toutefois pour l'instant surtout les petits scooters.

 

Pour les scooters utilisés principalement en milieu urbain et sur de courtes distances, l'ère de l'électrique fait définitivement son entrée. En 2021, la part des nouveaux scooters électriques s'élevait à 1775 unités, soit 9,5 % du marché des scooters, qui a augmenté de 4 %. C'est 34 % de plus que l'année précédente. Les prix des scooters électriques, qui se situent presque exclusivement dans le segment le plus petit (jusqu'à 45 km/h), sont toutefois encore systématiquement plus élevés que ceux des véhicules à essence comparables.

 

 

Petits scooters : l'électrique fait son entrée

L'avenir appartient néanmoins aux petits scooters électriques : ces véhicules à propulsion électrique, très faciles à utiliser et légers, sont un choix parfait pour les trajets courts en milieu urbain, agités et caractérisés par des vitesses faibles. La puissance, la vitesse maximale et l'autonomie ne jouent qu'un rôle secondaire pour ces véhicules utilitaires. Après les constructeurs chinois, les marques traditionnelles de motos et de scooters japonaises et européennes ont compris l'importance cruciale de ce secteur et lancent de plus en plus de modèles au style soigné, de haute qualité et à des prix compétitifs. Les petites batteries interchangeables et/ou rechargeables sur des stations de recharge externes - comme dans le secteur des vélos électriques - sont la norme. Les spécialistes estiment que le secteur des petits scooters urbains sera principalement occupé par des véhicules électriques d'ici quelques années.

 

Moto : l'électrique doit encore attendre

En ce qui concerne les scooters de plus grande taille et surtout les motos, la technologie électrique fait pour l'instant encore figure de parent pauvre, pour des raisons techniques et par manque d'offre attrayante. Seuls 1,3 % (471 unités) des nouvelles immatriculations en 2021 (35’258 unités) concernaient des deux-roues à propulsion e?lectrique.

 

 

Cela n'a toutefois rienà voir avec le fait que les fans de motos soient opposés à la technologie électrique. L'absence de motos électriques s'explique par des raisons techniques et sociodémographiques. Une moto dispose de beaucoup moins de place pour le stockage d'énergie qu'une automobile. L'autonomie est donc limitée, ce qui joue un rôle décisif pour un véhicule utilisé presque à 100 % pour les loisirs et les hobbies - mot-clé : excursions prolongées le week-end. De plus, l'installation actuelle d'un réseau de stations de recharge concerne presque exclusivement les zones urbaines et donc le secteur automobile, et non les zones rurales et montagneuses, où les motocyclistes se déplacent principalement. Pour le consommateur final avec revenu moyen, le fait que le secteur ne puisse encore guère proposer de modèles capables de concurrencer la technique traditionnelle en termes de rapport qualité/prix est également important et généralement décisif.

 

Une évolution inverse à celle du secteur automobile

En résumé, on constate donc que, pour des raisons techniques, la technique électrique s'impose «par le bas» dans le secteur des deux-roues motorisés, comme on peut d'ailleurs le constater dans toutes les zones urbaines et les grandes villes du monde. C'est pourquoi l'évolution du secteur des motos et des scooters ne peut en aucun cas être comparée à celle du secteur automobile, où la technique électrique se développe «de haut en bas» et où des véhicules attrayants et abordables pour le salaire moyen commencent seulement à arriver sur le marché.

 

La différence d'utilisation et, par conséquent, l'utilisation réelle sont déterminantes : les automobiles sont principalement utilisées comme véhicules utilitaires et pour des trajets courts, tandis que les motos, en particulier, sont de purs véhicules de loisirs et de passe- temps, utilisés ponctuellement pour des trajets moyens à longs en dehors des zones urbaines.

 

La science est sollicitée

Ce n'est que lorsque la science et la technique pourront proposer des solutions économiquement attractives pour un stockage de l'électricité encore plus efficace et économe en espace et en poids que l'électrotechnique aura une chance de s'imposer davantage dans le domaine des motos et des gros scooters.

 

 

 

 

 

Text schliessen

31.01.2022 : le "motofestival" de Berne est reporté à 2023

REPORTÉ N'EST PAS ANNULÉ !

(OSMS) Le Bernexpo Groupe a décidé, en étroite concertation avec l'association des importateurs motosuisse, de reporter le motofestival à 2023. En vue des mesures d'assouplissement attendues, les organisateurs avaient jusqu'ici attendu avant de prendre leur décision. Entre-temps, le manque de sécurité dans la planification et les contraintes de calendrier ont entraîné un certain nombre de refus de la part des exposants, ce qui ne permet plus d'organiser un festival réussi. La masse critique nécessaire pour tous les participants n'est plus assurée du côté de l'offre. Nouvelle date : du 23 au 26 février 2023.

Lire tout le texte

 

Le "motofestival" de Berne est reporté à 2023

REPORTÉ N'EST PAS ANNULÉ !

(OSMS) Le Bernexpo Groupe a décidé, en étroite concertation avec l'association des importateurs motosuisse, de reporter le motofestival à 2023. En vue des mesures d'assouplissement attendues, les organisateurs avaient jusqu'ici attendu avant de prendre leur décision. Entre-temps, le manque de sécurité dans la planification et les contraintes de calendrier ont entraîné un certain nombre de refus de la part des exposants, ce qui ne permet plus d'organiser un festival réussi. La masse critique nécessaire pour tous les participants n'est plus assurée du côté de l'offre. Nouvelle date : du 23 au 26 février 2023.


Le premier motofestival se serait déroulé du 3 au 6 mars 2022 sur le site de Bernexpo à Berne. Avec ce report, Bernexpo Groupe apporte de la clarté et de la sécurité de planification aux exposants. Tom Winter, CEO de Bernex- po Groupe, explique : "Depuis le début de la pandémie, nous nous engageons à organiser tous les événements possibles. Bien sûr, nous nous réjouissions énormément de ce festival et nous avons travaillé dur pour l'obtenir. Mais il est tout aussi de notre devoir de créer des conditions optimales pour les visiteurs, les exposants et les partenaires".


Anna Wellmeyer, responsable du secteur des plateformes B2C, ajoute : "Nous voulons offrir à nos visiteurs une expérience de festival sans souci et à nos exposants une manifestation dont la rentabilité peut être garantie".


Jörg Bucher, président de motosuisse, l'association suisse des importateurs de motos et de scooters, regrette vivement ce report : "Pour les travaux préparatoires intensifs et les dépenses financières correspondantes, il est impératif que nos exposants disposent d'une sécurité de planification. Avec ce report, la branche est privée d'un événement important pour le début de la saison de la moto et, avec le nouveau concept de festival de Bernexpo, d'un début de printemps rock. Mais le report n'est pas une fin. Nous nous mettons d'ores et déjà à planifier à plein régime le motofestival du 23 au 26 février 2023 !"


Anna Wellmeyer ajoute : "Les quelque 11 500 mètres carrés vendus pour 2022 et la présence évidente de toutes les marques importantes nous ont montré qu'avec notre festival, nous avons répondu aux attentes de la branche".

 

 

 

 

 

Text schliessen

11.01.2022 : Marché suisse des motos et des scooters 2021

LA MOTO N'A JAMAIS ÉTÉ AUSSI POPULAIRE

(OSMS) Le marché suisse des motos et scooters a connu en 2021 une hausse impressionnante de 13 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 56'375 unités. Dès le troisième trimestre, la barre des 50'000 unités a été dépassée et un nouveau record historique a été atteint. Les raisons principales de cette croissance réjouissante du marché sont la grande popularité des deux-roues motorisés dans notre pays ainsi que le succès retentissant de la catégorie 125, accessible aux plus de 16 ans depuis 2021.

Lire tout le texte

 

Marché suisse des motos et des scooters 2021                      

LA MOTO N'A JAMAIS ÉTÉ AUSSI POPULAIRE

(OSMS) Le marché suisse des motos et scooters a connu en 2021 une hausse impressionnante de 13 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 56'375 unités. Dès le troisième trimestre, la barre des 50'000 unités a été dépassée et un nouveau record historique a été atteint. Les raisons principales de cette croissance réjouissante du marché sont la grande popularité des deux-roues motorisés dans notre pays ainsi que le succès retentissant de la catégorie 125, accessible aux plus de 16 ans depuis 2021.

 

 

Les jeunes font de la moto et du scooter

Les nouvelles immatriculations ont littéralement explosé, surtout pour les motos. La catégorie des 125 cm3, dont les modèles modernes et limités à 15 ch (11 kW) sont désormais accessibles aux jeunes de 16 ans en Suisse depuis 2021, comme dans le reste de l'Europe, est notamment responsable de cette hausse de 19,4 %. Avec 8'480 unités, cette catégorie de jeunes s'est d'emblée imposée comme le segment de cylindrée le plus fort du marché des motos, juste devant les "grosses cylindrées" de plus de 1000 cm3 (8'177 unités).

 

 

Une popularité intacte du deux-roues motorisé

La popularité des deux-roues motorisés en Suisse n'a jamais été aussi élevée. La moto et le scooter sont aujourd'hui fortement représentés dans toutes les classes d'âge et de revenus. Selon l’office suisse de la moto et du scooter (OSMS), ni les difficultés de livraison dues à la pandémie, ni la météo peu réjouissante du début de l'été n'ont pu stopper l'évolution positive du marché. Sans ces contraintes, il est fort probable que le nombre de nouvelles immatriculations aurait été nettement plus élevé.

 

Scooter : l'électrique fait son entrée

L'ère de l'électrique fait son entrée dans le secteur des scooters, principalement utilisés en milieu urbain et sur de courtes distances. En 2021, la part des nouveaux scooters électriques s'élevait à 1‘775 unités, soit 9,5 % du marché global des scooters qui a augmenté de 4 %. C'est 34,2 % de plus que l'année précédente. Dans le domaine des motos, la technologie électrique fait encore figure de parent pauvre pour des raisons techniques et, par conséquent, faute d'une offre attrayante.

 

Text schliessen